Flux RSS

Archives de Tag: pommes de terre

Pommes Dauphine

Pommes dauph

L’anecdote :
Je n’aime pas vraiment les produits tout préparés, mais s’il y a bien quelque chose qui me fait de l’œil dans les rayons surgelés, ce sont les pommes Dauphine. Croustillantes et garnies de purée bien fondante, elles me font revenir sur mes principes de produits frais. Alors j’ai eu envie de me lancer. Une purée, une pâte à choux et les voilà mes pommes Dauphine, et réalisées avec des pommes de terre nouvelles s’il vous plait !

La recette :
Préparation 20 min, cuisson 25 min
– 500 g de pommes de terre
– 2 cuillères de lait
– 15 g de beurre + 75 g de beurre pour la pâte à choux
– 25 cl d’eau salée
– 150 g de farine
– 3 oeufs
– Sel, poivre, muscade
Dans une casserole, faites cuire à l’eau les pommes de terre préalablement épluchées. Videz l’eau, remettez les pommes de terre cuites sur feu très doux et écrasez-les tout en incorporant le lait chaud, le beurre, le sel, le poivre et la muscade. Votre purée doit rester assez sèche. Dans une autre casserole, portez à ébullition les 25cl d’eau salée et y incorporer les 75 g de beurre restant. Ajoutez la farine et remuez hors du feu jusqu’à obtenir une boule de pâte assez ferme. Ajoutez les œufs en remuant puis incorporez la purée, en remuant à l’aide d’une cuillère en bois. Sur une plaque couverte de papier sulfurisé, formez des boules à l’aide de deux cuillères à café et enfournez à 190°C pendant 25 minutes environ.

Mon astuce :
S’échauffer un bon coup avant… pour remuer tout ça, il faut être bien costaud !

L’addition SVP !
0,75 (pommes de terre) + 0,80 (3 oeufs) + 0,46 (90g de beurre) + 0,15 (150 g de farine) = 2,16 € les deux plaques de pommes Dauphine

Publicités

Galette de pommes de terre

rösti

L’anecdote :
La galette de pommes de terre est une manière originale de cuisiner la pomme de terre. Appelée rösti en Suisse allemanique, elle figure parmi les spécialités dans toute la Suisse, ainsi qu’en Alsace, au Bade-Wurtemberg et en Franche-comté. À l’origine, les galettes étaient revenues dans du saindoux, qui a été progressivement remplacé par du beurre ou huile. Il existe de nombreuses variantes, certaines ajoutant du fromage, du lardon ou comme ici, de l’oignon. A vous donc d’adapter cette recette selon vos goûts et votre frigo !

La recette (pour une grande galette) :
Préparation 10 min, cuisson 6 min
– 2 grosses pommes de terre
– un petit oignon
– un œuf
– une cuillère de farine
– sel, poivre, romarin
Épluchez les pommes de terre et l’oignon. Puis râpez-les. Pressez la préparation dans une passoire pour retirer le maximum de jus. Ajoutez l’œuf et la cuillère de farine. Salez et poivrez. Faites chauffer une petite poêle, ajoutez une cuillère d’huile et quand elle est bien chaude, versez la préparation en l’aplatissant à l’aide d’une spatule. Laissez cuire avec le couvercle 3 minutes de chaque côté.

Mon astuce :
Pour retourner votre galette, aidez-vous d’une grande assiette, placez-la au dessus de votre poêle, retournez la poêle à la manière d’un moule à gâteau et faites ensuite glisser la galette de nouveau dans la poêle sur son autre face.

L’addition SVP !
0,25 (pommes de terre) + 0,23 (oeuf) + 0,1 (oignon) = 0,58 € la grande galette de pommes de terre

Galette de légumes

galette de légumes
L’anecdote :
Et oui, le printemps est là, et nous voilà avec nos beaux bourrelets de l’hiver. Cette semaine donc a débuté l’opération retour à de saines habitudes avec des repas 100% légumes. J’ai donc tenté de faire des galettes végétariennes et j’ai été surprise en bien par cette recette. Plein de saveurs dans une texture très intéressante !

La recette (pour 4 galettes) :
Préparation 15 min, cuisson 10 min
– 1 grosse pomme de terre
– 1 carotte
– 1 oignon
– 1/2 gousse d’ail
– quelques haricots verts
– 1 œuf
– 1 cuillère de farine complète (éventuellement)
– Coriandre fraiche
– Sel, poivre
Râpez les légumes, et coupez finement les haricots verts (pour moins de croquant vous pouvez faire pré-cuire les haricots avant). Salez, placez le tout dans une passoire et laissez dégorger 30 min pour faire sortir le maximum d’eau des légumes. Quand ils sont bien égouttés, mettez-les dans un saladier, ajoutez les herbes et les épices, cassez-y l’oeuf et ajoutez éventuellement une cuillère de farine. Dans une poêle huilée, déposez les galettes à l’intérieur d’un emporte-pièce et étalez la préparation à l’aide d’une cuillère. Retirez l’emporte-pièce et faites cuire chaque face 5 min sur feu moyen en surveillant la cuisson.

Mon astuce :
Pour des galettes plus gourmandes, ajoutez 50 g de parmesan en poudre !

L’addition SVP !
0,24 (1 oeuf) + 0,14 (pomme de terre) + 0,50 (oignon, carotte, ail, haricot, épices) = 0,88 € pour 4 galettes de légumes

La soupe poireaux-pommes de terre de Marguerite Duras

soupe poireaux pommes de terre
L’anecdote :
« On croit savoir la faire, elle paraît si simple, et trop souvent on la néglige. Il faut qu’elle cuise entre quinze et vingt minutes et non pas deux heures – toutes les femmes françaises font trop cuire les légumes et les soupes. »
Marguerite Duras, Outside
Je ne vous ai encore jamais parlé de ma passion pour la lecture, ni de l’un de mes auteurs préférés, Marguerite Duras. Un barrage contre le Pacifique, L’amant, Le marin de Gibraltar, Emilie L… Ces émotions intenses, ces ambiances sensuelles, cette attente. Alors quand je suis tombée sur sa description de la soupe poireaux-pommes de terre, j’ai scrupuleusement respecté ses instructions !

La recette :
Préparation 10 min, cuisson 20 min
– 500 g de pommes de terre
– 1 gros poireau
– 2 cuillères de crème fraîche
– 1/2 cube de bouillon de volaille
– 1/2 oignon
– 1 litre d’eau
– sel, poivre, muscade
Lavez, épluchez et coupez en petits morceaux les pommes de terre, les poireaux et l’oignon. Portez votre eau à ébullition et ajoutez le bouillon cube, puis l’oignon, les pommes de terre et enfin les poireaux. Assaisonnez et laissez cuire 20 min maximum. Au moment de servir, ajoutez la crème et écrasez rapidement les pommes de terre.

Mon astuce : (enfin celle de Marguerite)
« On la sert soit sans rien, soit avec du beurre frais ou de la crème fraîche. On peut aussi y ajouter des croûtons au moment de servir (…) »

L’addition SVP !
0,90 (poireau) + 0,75 (pommes de terre) + 0,20 (bouillon cube, oignon, crème) = 1,85 € les 4 assiettes de soupe poireaux-pommes de terre

Tarte aux pommes de terre sautées

Tarte aux pommes de terre sautéesL’anecdote :
Hier soir j’ai tenté les navets caramélisés. Des navets, un peu de sucre et de beurre et nous avions un bel accompagnement. Comme je n’étais pas très sûre de mon coup, j’avais fait aussi revenir des pommes de terre. Ce midi, me voici donc avec un reste de navets et un reste de pommes de terre sautées. Une demi pâte brisée plus tard et voilà deux tartelettes. Laquelle préférez-vous, pommes de terre sautées ou navets caramélisés ?

La recette :
Préparation 10 min, cuisson 10 min
– un quart de pâte brisée maison
– 2 petites pommes de terre
– une noix de beurre
– une cuillère de crème
– sel, poivre, épices
Faites votre pâte brisée et garnissez-en un moule à tartelette. Épluchez vos pommes de terre et faites les cuire 15 min dans de l’eau bouillante avant des les faire revenir en quartier dans du beurre. Enduisez votre fond de tarte d’une cuillère de crème fraîche, puis disposez les pommes de terre. Assaisonnez et passez au four 10 minutes (à 180°C°).

Mon astuce :
Quelques morceaux de pancetta un peu d’herbes de Provence…

L’addition SVP !
0,09 (pâte brisée) + 0,28 (2 pommes de terre) + 0,20 (herbes, beurre, crème) = 0,57 € la tartelette aux pommes de terres sautées

Cullen skink (soupe de pommes de terre et haddock)

Cullen skink
L’anecdote :
Il y a quelques années, j’ai passé mon mois d’août en road-trip en Ecosse. Les paysages étaient grandioses, les routes sinueuses, les moutons nombreux, et l’accent scottish veRRRy veRRRy stRRRong ! Quant à la cuisine … contrairement à mes préjugés, elle nous a ravi les papilles ! Je me souviens surtout de notre rencontre avec le « cullen skink ». Arrivés sur le petit port de Mallaig avant d’embarquer pour l’île de Skye, nous avons tenté une petite spécialité locale. Pommes de terre, haddock et lait… un délice qui nous a accompagné toute la suite de l’été !

La recette :
Préparation 10 min, cuisson 30 min
– 4 pommes de terre
– 200 g de Haddock
– 1 oignon
– 600 ml de lait
– 1 noix de beurre
– sel, poivre, ciboulette
Laissez tremper votre filet de haddock dans un fond de lait. Pendant ce temps, épluchez, coupez et faites revenir l’oignon avec le beurre dans une casserole. Ajoutez le lait et les pommes de terre épluchées et coupées en petits morceaux. Couvrez, laissez mijoter 20 minutes avant d’écraser grossièrement les pommes de terre. Otez la peau et les arrêtes du poisson. Coupez-le en morceaux grossiers et ajoutez à la soupe. Laissez mijoter encore 10 minutes.

Mon astuce :
Cette soupe ne doit surtout pas se mixer, il doit y rester des morceaux de pommes de terre et de haddock. Au moment de servir, vous pouvez ajouter quelques brins de ciboulette.

L’addition SVP !
3,90 (200g de haddock) + 0,50 ( 4 pommes de terre) + 0,40 (lait) + (0,29 oignon) = 5,09 € pour 4 bols de cullen skink

Tartiflette à ma façon

tartiflette
L’anecdote :
Savez-vous que la tartiflette a été inventée par le Syndicat Interprofessionnel du Reblochon dans les années 80 pour favoriser les ventes de reblochon ? Véhiculant une image de convivialité, d’authenticité et de terroir de la montagne, elle a vite été adoptée par les savoyards. Et par ce froid de canard, on en mange jusqu’à Paris !

La recette :
Préparation 15 min, cuisson 30 min
– 1 reblochon au lait cru
– 1 kg de pommes de terre
– 1 gros oignons
– 200 g de lardons
– 15 cl de vin blanc
– poivre, ail
Épluchez vos pommes de terre, découpez- les en morceaux et faites les cuire à l’eau. Pendant ce temps faites revenir l’oignon avec les lardons. Mettez le tout dans un plat à gratin préalablement aillé. Versez le vin, assaisonnez de poivre (le sel n’est pas nécessaire) et disposez le reblochon coupé en deux dans le sens de la largeur sur le dessus de votre plat. Passez au four environ 30 min à 180°C.

Mon astuce :
Pour donner du caractère à cette tartiflette, je double la dose de vin blanc et j’y fais cuire les pommes de terre. Elles sont alors toutes fondantes et bien aromatisées !

L’addition SVP !
1 (pommes de terre) + 1,37 (lardons) + 0,61 (vin blanc cuisine) + 0,29 (oignon) + 4,69 (reblochon) = 7,96 € la tartiflette pour 4 personnes